“La liberté va redevenir la règle, et l’interdiction l’exception”

Le 2 juin prochain marquera le début de la deuxième phase du déconfinement en France. Hier les nouvelles mesures du gouvernement ont été présentées. Parmi les annonces attendues : la réouverture des cafés et restaurants, la fin de la réglementation des 100 kilomètres, l’organisation des vacances d’été ET LA REPRISE DU SPORT !

“La liberté va redevenir la règle, et l’interdiction l’exception” annonçait Le Premier ministre en présentant le plan de déconfinement lors de la conférence de presse du 28 mai 2020. Quelles sont ces libertés et ces interdictions pour le monde sportif ?

A partir du 2 juin, les plages pourront rouvrir, ainsi que les piscines, les salles de sport, les gymnases situés en zone verte (le 22 juin pour ceux situés en zone orange). En revanche, même en zone verte, cette liberté ne sera pas synonyme d’une reprise sportive pour tous à compter du 2 juin. En effet, les sports collectifs et de contact, eux, restent interdits jusqu’au 22 juin. Pour les autres pratiques sportives, les règles en vigueur s’appliquent (gestes barrières, effectifs réduits, …).

Le sport en milieu rural: un réseau soudé 9

Nouvelle proposition d’exercices du Mobil’Sport66

Malgré la reprise progressive des activités sportives par le Gouvernement, au vu des restrictions encore en vigueur, le Mobil’Sport66 a décidé de poursuivre la diffusion de ses séances de gym d’entretien.

Vous trouverez donc ci dessous une nouvelle séance, sur le même principe que d’habitude, particularité du jour…

… il a été décidé de nous faire “chauffer les neurones” !! Ça sera donc une séance où la coordination aura toute sa place et son importance.

Les premières chaleurs commencent dans notre région, n’oubliez pas de vous hydrater régulièrement !!

Guide des sports à reprise différée

Le Ministère des Sports vient de publier un nouveau document à propos de la reprise des activités sportives concernant cette première phase de déconfinement. Vous trouverez ici le Guide des sports à reprise différée (sports de combat, de salle, collectifs) : pratiques alternatives .

Comme son nom l’indique, ce guide apporte des informations sur les pratiques alternatives autorisées pour les sports collectifs, sports de combat, sports de salle, sports d’opposition et collectif de pratiques.
Il ne change en rien à la réglementation en vigueur (pratique en extérieur, 10 maximum, respect des gestes barrières et recommandation fédérales, …). Il permet juste de proposer un panel d’activités alternatives à la pratique habituelle et compatibles avec les règles sanitaires imposées permettant ainsi une reprise progressive aussi pour ces sports. Ces activités alternatives ne permettent ni opposition ni match jusqu’au 2 juin à minima. Comme pour les guides précédents, une classification par activité physique a été faite, donnant alors les recommandations propres à chacune.

Synthèse des autorisations concernant la reprise sportive

Comme vous le savez surement, depuis le 11 mai dernier, et jusqu’au 2 juin, une phase de déconfinement est amorcée, autorisant à nouveau une partie de l’activité physique.
Le Ministère des Sports a rédigé 4 guides d’accompagnement pour la reprise sportive. La FNSMR nous a partagé à nous tous ces informations, accompagnées de quelques précisions liées à notre spécificité (fédération multisports, dont certaines pratiques sportives ne figurent pas dans cette première version des guides).


Le CRSMR OPM, se propose de vous de vous faire une synthèse résumant, de manière la moins floue possible, l’ensemble des informations à retenir:

1°/ depuis le 11 mai, seules les pratiques sportives individuelles pratiquées en extérieur sont autorisées et sous conditions.  

1a) en limitant les rassemblements à 10 personnes maximum (encadrant compris)   

1b) les mesures barrières doivent être maintenues: masque, gel hydroalcoolique, distance physique, manipulation de matériel, aucune utilisation de vestiaires (tous les vestiaires devront rester fermés, le sportif devra arrivé changé et repartir prendre sa douche chez lui), désinfection du matériel commun si il y a, ect…

1c) Il convient de prévoir entre deux personnes un espace sans contact au-delà de 1m (10 m pour la pratique du vélo et de la course à pied, 5 m pour la marche rapide,1,5 m en latéral entre deux personnes; pour les autres activités, prévoir un espace de 4m2 pour chaque participant)   

1d) respecter les conditions propres à chaque discipline sportive (voir notamment sur le guide d’accompagnement des activités sportives). Par exemple, la fiche Sport Boule précise que le double et le triple sont interdits. Autre exemple, la fiche Voile précise que “La navigation s’effectue sur des supports de type « solitaires ».” A chacun d’aller consulter les informations données pour sa discipline.   

1e) certaines disciplines sportives restent toujours interdites (les sports collectifs, les sports de combat et/ou de contact). Vous retrouverez la liste des différentes activités physiques non autorisées en page 12 du guide d’accompagnement des activités sportives

2°/ sans limitation de durée de pratique, ni possession d’attestation,dans une zone d’évolution de 100 km autour du domicile

3°/ toute initiative de club proposant des activités alternatives dans le respect des principes sanitaires de portée générale (activités individuelles en extérieur, effectif limité à 10 personnes, distanciation physique en fonction de la nature des activités proposées, consignes sanitaires) demeure possible. Il est très fortement conseillé d’obtenir l’autorisation de la collectivité territoriale gestionnaire de l’infrastructure (pour utiliser les courts de tennis extérieurs par exemple).

4°/ Toute compétition, qu’elle soit en intérieur ou extérieur et quelle que soit la discipline reste interdite pour le moment.

5°/ Dès lors que l’activité sportive est organisée dans le respect des conditions sanitaires et réglementaires précitées, l’assurance Individuelle Accident souscrite dans le cadre de la licence FNSMR s’applique. Par ailleurs, les associations qui ont souscrit au contrat national FNSMR bénéficient de la couverture d’assurance en Responsabilité Civile dans le cadre de la mise en œuvre des activités sportives.

6°/ Les formations ne sont pas interdites. Dans tous les cas, il appartient à chaque organisme de formation de veiller à l’application des mesures sanitaires idoines (moins de 10 personnes, distanciation physique, masques, gel hydroalcoolique, etc.).

7°/ Des recommandations sanitaires sont préconisées:   

7a) de reprendre progressivement. Après deux mois de confinement et même si vous avez pratiqué du sport à la maison ou à l’extérieur, il est nécessaire d’être précautionneux pour éviter les blessures.  

7b) prendre un avis médical selon notre cas de figure:

image.png

    7c) Arrêter impérativement toute activité physique et consulter rapidement un médecin devant l’apparition des signes d’alerte suivants:
• douleurs thoraciques (dans la poitrine) ;
• dyspnée : essoufflement anormal ;
• palpitations : sensation que votre coeur bat trop vite ou irrégulièrement ;
• variation anormale de la fréquence cardiaque au repos ou à l’effort ;
• perte brutale du gout et/ou de l’odorat ;
• fatigue anormale ;
• température supérieure ou égale à 38° au repos à distance de l’activité ;
• reprise ou apparition d’une toux sèche.   

7d) Ne pas s’auto-médicamenter (ne pas prendre de paracétamol à titre préventif, ne pas prendre d’anti-inflammatoire, ne pas s’auto-administrer de l’hydroxychloroquine, etc)   

7e) Ne pas pratiquer seul dans des zones isolées et/ou difficilement accessibles par les secours

Ces différents points constituent une synthèse. Comme précisé précédemment, à l’issue de cette synthèse, chacun se doit d’aller chercher les détails propres à son cadre de pratique et sa discipline concernant les autorisations, recommandations, précisions qui sont apportées notamment dans le fameux guide d’accompagnement des activités sportive.


Bonne reprise (progressive) à tous

Plan de reprise des activités sportives de la FNSMR

Le 11 mai dernier, le Gouvernement procédait à la mise en place progressive d’un plan de déconfinement dans lequel de nouvelles libertés étaient retrouvées. Parmi ces libertés, on retrouvait celle de refaire du sport à plus d’un kilomètre de son domicile, sans limite de temps et de manière individuelle.

Ces nouvelles déclarations ont été accompagnées de règles annoncées par le Ministère des Sports. Puis chaque fédération a pris soin de détailler ces contraintes en fonction de leur pratique propre. Avec plus d’une centaine de pratiques différentes, des modalités et caractéristiques spécifiques, la FNSMR (Fédération Nationale du Sport en Milieu Rural) s’est confronté au même titre que les fédérations unisports à cette tâche. Vous trouverez à travers ce lien le plan de reprise des activités sportives de la FNSMR.

Ce plan précise l’état de la situation, les préconisations pour la reprise, la situation des activités spécifiques FNSMR, la compétition, la formation, l’assurance les activités sportives dans le cadre de la reprise scolaire (2S2C), et termine par les perspectives sur la 2e phase de déconfinement.

Dans ce cadre singulier, le CRSMR OPM, tenait à rappeler les recommandations sanitaires à la reprise sportive post confinement lié à l’épidémie de Covid-19 valables pour l’ensemble des sportifs:

  • Pour les personnes ayant contacté le Covid-19 (test RT-PCR positif et/ou images spécifiques au scanner thoracique et/ ou symptomatologie évocatrice d’une atteinte par le Covid-19), une consultation médicale s’impose avant la reprise.
  • Pour les personnes en contact avec un cas confirmé, pas de reprise d’activité sportive avant 14 jours ; une consultation n’est pas nécessaire ensuite si pas de symptôme développé pendant ces 14 jours. En cas de symptôme et confirmation Covid-19, voir le point 1.
  • Pour les personnes pour lesquelles l’activité physique a été très modérée durant le confinement et/ou présentant une pathologie chronique, il est conseillé de consulter un médecin avant la reprise ou le démarrage d’une activité sportive.
  • Pour tous les sportifs, la reprise doit être progressive en durée et en intensité et adaptée à chacun (afin de réadapter le cors à l’effort après cette longue période d’arrêt partiel voir total de l’activité physique). Il est conseillé de ne pas s’automédicamenter (y compris avec du paracétamol à titre préventif), éviter de pratiquer seul dans des zones isolées et/ou difficilement accessibles par les secours.
les 10 règles d’or à propos de la pratique sportive (valables aussi hors période de pandémie) données par le Club des Cardiologues du Sports.